Conditions de sorties - Info-Fin

Aller au contenu
Split-Shares

Quand faut-il vendre un Split-Share
Un Split-Share peut être très rentable, mais il peut également engendrer des pertes importantes si l’on s’y attache au lieu de s’en débarrasser lorsque c’est le moment de le faire.

Il ne faut pas oublier que les gens achètent un Split-Share exclusivement pour les dividendes, parce qu’en temps normal le gain en capital est faible.  Et il y a un interrupteur qui va permettre de verser ou non un dividende.  Il s’appelle NAV (Net Asset Value) et il est actif lorsque la valeur du NAV est supérieure à 15,00$.  En bas de 15,01$, il n’y a pas de dividende de versé et à ce moment-là le titre se met chuter fortement.

C’est simple, il suffit de surveiller le NAV qui pour Quadravest, est publié deux fois par mois.

Alors voici le détail du scénario
J’ai un certain nombre de titres d’un Split-Share que j’aurais acquis alors que le NAV était à 16,25$.  Chaque mois, je reçois le dividende de 0.10$.  Mais à cause de différents facteurs, le titre se met à baisser.

J’ai créé un stop qui est 2% supérieur au NAV de 15,01$ soit à 15,31$.  Ce stop est tracé sur les graphiques sur la page d’accueil par la ligne orangée.

Lorsque la valeur du NAV traverse à la baisse cette ligne, on liquide ce titre et l'on réinvestit dans un autre Split-Share qui est le plus éloigné de ce stop.  Ne vous accrochez pas à un titre, qui est en baisse, car le NAV va finir par traverser la limite de 15,01$ et là, vous allez subir de sérieuses pertes.

Avec les dividendes que vous avez accumulés, ça va sûrement compenser une perte en capital que vous auriez subie.

Un cas particulier
 
Lorsqu’un titre comme DF par exemple, a un NAV qui a fortement chuté et qu’il a atteint son creux (voir Condition d’entrée sous l’onglet Split-Shares).  À ce moment-là, on achète le titre qui dans ce cas exceptionnel, fera un fort gain en capital pour revenir autour de sa valeur normale.  Éventuellement, le NAV va remonter et finir par dépasser la valeur de 15,01$.

Ce point-là peut être critique, si le NAV est juste quelques sous au-dessus de cette valeur, disons à 15,04$.  Le mois suivant, si le NAV corrige à la baisse, le dividende sera encore coupé et le titre chutera à nouveau.

Dans ce cas de figure, on peut départager les choses selon le prix dont vous auriez acheté le titre.  Prenons le cas de DF, si vous l’aviez acheté autour de trois dollars après son creux, le gain en capital sera très important de même que le dividende potentiel, alors, on le garde malgré un risque de correction.



Retourner au contenu